Une association veut définitivement déconstruire les stéréotypes du genre

par admin

Dans le cadre de ses 16 jours d’actions, l’Association des Femmes Professionnelles des Médias au Togo (AFPM-TOGO) a organisé sa première rencontre thématique à la Maison de l’Orateur. Sous le thème “Femme de média, faire taire les stéréotypes”, cette initiative a réuni des personnalités éminentes du monde des médias au Togo.

Élisabeth APAMPA, présidente de l’AFPM-TOGO, dans son mot introductif, a souligné l’importance de remettre en question les discriminations persistantes dans le domaine des médias. La table du débat comptait des figures connues comme Léonie Degboe, Lyne Ayivor, Ambroisine Memede, Bruno Mensah et Syvio Combey, chacun apportant une perspective unique en tant que professionnel des médias. “On a le droit de toucher des sujets qui nous concernent, autant les femmes qui sont dans les médias, mais aussi les hommes. C’est vrai qu’on parle de l’association des femmes professionnelles des médias mais nous travaillons et collaborons avec les hommes. Et naturellement, on a bien envie que ces hommes deviennent véritablement nos alliés. Ce cadre d’échanges, c’est la toute première. Ensemble, nous avons décortiqué le sujet”, a déclaré Elisabeth APAMPA.

La diversité des invités, de journalistes à animateurs radio, a montré l’impact de la représentation médiatique sur la perception sociale des genres. Estelle Koudjonou, journaliste renommée, a assuré une modération éclairée, guidant la discussion vers des réflexions profondes et des solutions tangibles.

Cette rencontre a jeté les bases d’une collaboration continue pour lutter contre les stéréotypes de genre. L’AFPM-TOGO, sous la direction dynamique d’Elisabeth APAMPA, s’affirme comme une force motrice dans la transformation des médias togolais vers une représentation plus équitable et inclusive.

Akoué Akuété

Related Posts