Docteur Alexandre de Souza ou l’art de tisser la corde

par admin

Depuis plus de deux semaines, la Foire Togo2000 porte haut l’étendard de la culture, du commerce et de la collaboration. On dirait que sa durée prolongée jusqu’au 10 décembre a attisé la curiosité et l’enthousiasme, vu l’affluence accrue.

Aucune catégorie de citoyen ne manque à l’appel des visiteurs: boys ou PDG, fonctionnaires ou entrepreneurs, ministres ou ouvriers, apprentis ou patrons, tous viennent se fondre dans l’ambiance festive où la négoce est reine. Et dans la foule bigarrée, voilà un homme, tel une apparition.
Certes, on avait déjà l’habitude de le voir depuis de nombreuses années aller de stands à stands, causant avec monsieur et madame tout le monde, mais cette fois-ci, personne n’attendait Kuwéku Banka, l’ancien maître de la Foire. Avec le nouveau patron des lieux, Alexandre de Souza, ils marchaient côte à côte, tels de vieux complices. Un bel exemple d’humilité, de coopération et de respect mutuel ; une preuve de la quête commune de réussite qui règne autour de la 18ème Foire. On aurait bien voulu savoir ce que les deux hommes se disaient entre eux, mais hélas, il n’y a pas moyen d’entrer dans le secret des dieux de la grandiose fête foraine.

On soupçonnait déjà Docteur de Souza d’être le lien vivant entre la tradition et le renouveau, le trait d’union entre le passé et l’avenir. Mais en ce moment où la Foire bas son plein, on en a la preuve formelle.
La Foire Togo2000 est en train de s’élever au-delà du simple rendez-vous commercial pour devenir une communauté, une toile vivante où chaque fil est tissé avec délicatesse, une aspiration, un héritage, une nouvelle corde embrayée sur l’ancienne. Elle transcende le matériel pour s’enraciner dans les relations humaines, comme un événement, pas seulement économique, mais sociétal et systémique.

N’djo

Related Posts