MÉDECINE TRADITIONNELLE Docteur Koffi Koudouvo s’insurge contre un article publié par le site repubicoftogo

par admin

C’est connu, la médecine traditionnelle a toujours joué un rôle important en Afrique, même s’il est vrai qu’il y a aujourd’hui des débats quant à ses limites et à son intégration dans les systèmes de soins modernes.

Un article publié par Repubicoftogo vient de, ni plus ni moins, sortir le chercheur Koffi Koudouvo de ses gongs.
L’article parle de l’importance pour les praticiens de la médecine traditionnelle de reconnaître leurs limites et de référer les patients nécessitant des soins médicaux à des professionnels de la santé qualifiés. Il dit que Dr. Koudouvo lui-même aurait affirmé que les patients, après avoir consulté des guérisseurs traditionnels, arrivent tardivement à l’hôpital, aggravant ainsi leur état de santé. Le chercheur aurait même annoncé des mesures à venir visant à identifier et sanctionner les praticiens de la médecine traditionnelle qui mettent en danger la vie de leurs patients.

Docteur Koudouvo, expert en pharmacologie et en médecine traditionnelle à l’Organisation Ouest-Africaine de la Santé (OOAS), a vivement réagi à l’article. Dans sa réplique, il rejette catégoriquement les déclarations qui lui sont attribuées. Il confirme son engagement envers la médecine traditionnelle et son rôle dans les soins de santé en Afrique, citant les données de l’OMS selon lesquelles cette médecine intervient à plus de 80% dans les systèmes de santé globaux du continent.

Koffi Koudouvo a mis en garde contre la circulation de fausses informations le concernant et attire l’attention sur les préjugés, les à priori et les spéculations entourant la médecine traditionnelle.
En tant qu’ethnobotaniste, ethnopharmacologue et expert de la CEDEAO/OOAS pour la pharmacopée de l’Afrique de l’Ouest, il appelle à la vigilance face à ces allégations infondées.

La controverse actuelle rappelle la nécessité d’un dialogue constructif sur le rôle de la médecine traditionnelle dans les systèmes de santé modernes. Alors que les gouvernements et les institutions de santé cherchent à intégrer efficacement la médecine traditionnelle dans les protocoles de traitement, il est essentiel de reconnaître les contributions précieuses des praticiens, tout en garantissant la sécurité et le bien-être des patients.
N’djo

Related Posts